PROCEDURE ADMINISTRATIVE D'ACCUEIL

Avant de monter au Centre Médical, vous devrez vous rendre au bureau des entrées du pavillon 3 bis pour y faire vos étiquettes. Il est accessible par le couloir intérieur à partir du pavillon 3. Suivez les panneaux « bureau des entrées » et présentez les trois documents suivants : carte vitale, mutuelle et pièce d’identité.

De retour à l'entrée du pavillon 3, montez au 2ème étage, tournez à gauche en suivant les affiches du CEMAPS 30. Patientez sur les sièges dans le couloir.


QUELLES CONSIGNES AVANT LE TEST ?

·        Evitez les efforts physiques (compétition/entraînement intense) dans les 24h et même 48h qui précèdent.

·        Important : évitez de venir à jeun, ni après un repas copieux,

.     Ne pas fumer dans les 2h ou 3h qui précèdent, ni après.

·        Hydratez-vous normalement dans les heures qui précèdent le test et prévoyez de l'eau pour boire après.

·    Prévoyez une tenue et des chaussures adaptées : T-shirt, short ou pantalon de survêtement ; pour les    femmes : brassière sans armature en métal.

·        Pour les hommes : raser impérativement le torse et le dos afin d'assurer l'adhérence des électrodes.

·        Prévoyez une serviette.


A PRENDRE LE JOUR DE VOTRE VISITE

·         En cas de prescription médicale avec possibilité de prise en charge au moins partielle : prescription du

      médecin, carte vitale, carte de mutuelle et pièce d'identité.

·   Les résultats de vos examens médicaux antérieurs : bilans biologiques, examens antérieurs, (ECG, échographie cardiaque, test d'effort, coronarographie, radios, IRM, ...)

·         Les documents que vous avez reçu par mail, dûment remplis.

.      Pour les mineurs, le consentement éclairé signé par les deux parents.


ATTENTION : UN TEST D'EFFORT NORMAL N'EST PAS NON PLUS UNE "ASSURANCE TOUS-RISQUES"

Le test à l’effort permet de détecter uniquement les rétrécissements sévères des artères coronaires (diminution du calibre de plus 70%). Or, les accidents cardiaques qui surviennent pendant les activités sportives peuvent être liés à des ruptures de plaques plus petites (rétrécissant le calibre des artères de seulement 40% par exemple). Le fait d’avoir un test normal dans des conditions optimales (test en ambiance climatisée, bonne hydratation, durée courte) ne permet donc pas d’exclure la survenue d’un événement cardiaque le jour d’un effort sportif inhabituel où la rupture de plaque peut être favorisée par une activité prolongée dans un contexte de stress et/ou de mauvaise préparation.

Il est ainsi indispensable de toujours respecter les « 10 règles d’or du club des cardiologues du sport ».