NOTRE BILAN COMPLET DURE UNE HEURE ENVIRON ET SE DEROULE AINISI :

1 - Examen de repos

D'abord, vous bénéficierez d’un entretien avec le médecin, d’un examen clinique, d’une évaluation de votre composition corporelle (indice de masse corporelle, pourcentage de masse musculaire/masse grasse), d’un électrocardiogramme de repos et d’une spirométrie (évaluation du souffle) au repos.

 

2 - Choix du test : sur vélo ou sur tapis de course

Nous choisissons en général un effort le plus proche de votre discipline sportive. Le vélo est toutefois privilégié chez les personnes de plus de 40 ans n’ayant jamais eu d’exploration à l’effort et chez les personnes à risque cardiovasculaire élevé de manière générale (par exemple chez les personnes qui fument). En effet, le vélo permet la surveillance cardio-vasculaire de meilleure qualité : possibilité de surveiller la tension artérielle à chaque palier (ce qui est impossible pendant un effort de course) et électrocardiogramme de meilleure qualité (sur tapis, les impacts de la course peuvent gêner l’analyse de certaines modifications de l’ECG).  Pour ces raisons, il peut être indiqué de faire un premier test sur vélo chez un coureur à pied, de manière à privilégier le dépistage cardiovasculaire.

 

3 - Préparation du test

Des électrodes seront posées sur le thorax pour la surveillance électrocardiographique.

Pour les hommes poilus au niveau du torse et souhaitant réaliser un test sur tapis : merci de bien vouloir vous raser ou épiler avant le RDV pour assurer l’adhésion des électrodes autocollantes. Pour le test sur vélo, la pilosité n’est pas gênante car nous utilisons des électrodes ventouse.

 

Vous porterez un masque facial couvrant la bouche et le nez afin d’analyser les gaz respiratoires (oxygène consommé et dioxyde de carbone expiré).  Pour positionner le masque vous serez obligé d’ôter vos lunettes si vous en portez. Vous respirerez à l’air libre avec simplement un petit capteur sur le masque qui permet d’analyser les concentrations en oxygène et en dioxyde de carbone.

 

4 - Le test à l'effort

L’effort sur l’ergomètre dure au maximum 15-20 minutes. Le protocole (charge ou vitesse de départ, importance de l’incrémentation à chaque palier) est individualisé en fonction de votre niveau d’activité physique (protocole plus « doux » chez le sédentaire que chez le sportif de haut niveau).

Pour optimiser le protocole, il est intéressant d’avoir les résultats d’un test antérieur ou d’un test de terrain.

Après une période d’échauffement, l’intensité de l’effort (charge du vélo ou vitesse du tapis) est augmentée de manière progressive. L’objectif est d’accroître progressivement le travail de votre cœur par un effort musculaire. Si tout se passe bien, nous vous accompagnons par nos encouragements pour aller jusqu’au maximum de vos capacités, c'est-à-dire jusqu’à votre plateau de VO2max. Le test peut être interrompu plus précocement par le personnel médical en cas d’anomalie. Pendant le test, vous devrez signaler tout symptôme particulier et inhabituel : douleur, essoufflement, sensation de malaise etc.

 

5 - La surveillance

Nous observons une surveillance continue de vos paramètres cardiovasculaires et respiratoires. L’effort est suivi d’une période de récupération active (pédalage ou course/marche à basse intensité) et/ou passive (au repos).

 

6 - La restitution

Après le test, le médecin prendre le temps de vous expliquer les résultats, à la fois sur le plan médical et sportif, de manière à pouvoir exploiter de manière optimale vos données. Des conseils de pratique individualisés seront donnés en fonction des résultats de vos tests, adaptés aux capacités, aux limitations et aux objectifs de chacun.    

 

Prévoyez une serviette et le nécessaire de douche si vous souhaitez en prendre une dans le service.

Prévoyez également de quoi vous hydrater après l'épreuve.